A tous les enfants et petits enfants des combattants de l'armée de la République Espagnole,et des forces antifacistes:
Guerilléros,
Brigadistas,
Socialistes,
Communistes,
Anarchistes de la FAI,
Membres du POUM,
Syndicalistes de la CNT
Francs Maçons,
réfugiés de tous
âges, et à tous ceux qui ont combattu pour la Liberté durant la Guerre Civile d' ESPAGNE de 1936, ce blog vous est ouvert pour raconter ou découvrir
LA MÉMOIRE DE NOS PÈRES.


Pour éditer vos documents et témoignages dans ce blog écrivez à l'adresse email ci-dessous, vous pouvez aussi répondre directement dans la rubrique commentaires en fin d'article:
vrann.dansief@gmail.com

LA "RETIRADA"

LA "RETIRADA"
Ils étaient parmis eux...

jeudi 16 juillet 2009

SANS COMMENTAIRES

Le mouvement Olympique ne peut pas honorer d’anciens phalangistes

Un article récent de la prestigieuse revue « Sapiens », dont le siège est à Barcelone, confirme d’une manière indiscutable que Juan Antonio Samaranch, président d’honneur de l’actuel Comité Olympique International a un passé fasciste, de par sa collaboration avec le régime totalitaire du Général Francisco Franco. La confirmation indubitable nous est donnée, entre autres, par la photo*, (ci-dessous), publiée dans cet article, photo dont l’authenticité a été confirmée par des historiens de renom. Nous considérons que le passé de Samaranch rend totalement incompatible et incongru qu’il puisse continuer d’assumer la fonction de Président d’honneur du Comité Olympique International. C’est pour cette raison que nous vous demandons de vous joindre avec nous**, individuellement ou par entités, à la campagne internationale, lancée, pour exiger sa démission immédiate de ce poste.

Nous vous le demandons pour le bien de la démocratie et l’esprit de fraternité qui doit régner entre les peuples qui forment la grande famille du sport mondial.

Si en 1948 le hongrois Nikolas Hurthy fut expulsé du C.I.O. pour avoir collaboré avec le régime d’Hitler, si en 1950 l’italien Giorgio Vaccaro le fut également pour avoir collaboré avec le régime fasciste de Mussolini , il est logique que Monsieur Juan Antonio Samaranch soit également démis de ses fonctions de président honoraire.

Ne pas le faire serait une insulte à tous les démocrates et à toutes les victimes des régimes fascistes passés ou à venir. Nous voudrions aussi ajouter que nous demandons cette démission avec le plein appui de l’Association Amical Mauthausen de Barcelone ainsi que d’autres associations accréditées comme associations de Droits Humains.

*M. Juan Antonio Samaranch (4ème à partir de la droite), le 18 juillet 1974, (lors de la commémoration du soulèvement franquiste du 18 juillet 1936).

** info@democracyanddignityinsport



Aucun commentaire: