A tous les enfants et petits enfants des combattants de l'armée de la République Espagnole,et des forces antifacistes:
Guerilléros,
Brigadistas,
Socialistes,
Communistes,
Anarchistes de la FAI,
Membres du POUM,
Syndicalistes de la CNT
Francs Maçons,
réfugiés de tous
âges, et à tous ceux qui ont combattu pour la Liberté durant la Guerre Civile d' ESPAGNE de 1936, ce blog vous est ouvert pour raconter ou découvrir
LA MÉMOIRE DE NOS PÈRES.


Pour éditer vos documents et témoignages dans ce blog écrivez à l'adresse email ci-dessous, vous pouvez aussi répondre directement dans la rubrique commentaires en fin d'article:
vrann.dansief@gmail.com

LA "RETIRADA"

LA "RETIRADA"
Ils étaient parmis eux...

vendredi 18 décembre 2009

LES RESTES DE FREDERICO GARCIA LORCA INTROUVABLES

Espagne : les restes de Federico Garcia Lorca introuvables

L'exhumation controversée des restes de Federico Garcia Lorca n'a rien donné © Sergio Torres/AP/SIPA

Click here to find out more!
Coup de théâtre en Espagne. Les recherches pour localiser les restes du poète Federico Garcia Lorca, fusillé par les franquistes en 1936, sur un terrain d'Alfacar (près de Grenade) n'ont rien donné, a annoncé vendredi l'autorité régionale d'Andalousie. Ces fouilles avaient été entreprises le 29 octobre dernier à la demande des familles de trois autres personnes qui reposeraient dans la même fosse. Il s'agit de deux anarchistes et d'un maître d'école, Galindo, fusillés par des franquistes en même temps que Lorca en août 1936, un mois après le début de la guerre civile espagnole (1936-1939).

Les recherches n'ont permis de mettre au jour "aucun os, aucun vêtement, aucune douille de balle", a expliqué la responsable des recherches Begoña Alvarez lors de la présentation d'un rapport préliminaire. Ni Garcia Lorca, ni personne d'autre, n'aurait donc été enterré sur le site. Elle a assuré que "toute la rigueur scientifique" avait été employée lors des fouilles "dans le respect des familles concernées". Des zones sur une superficie totale de près de 268 mètres carrés ont été passées au peigne fin, avec l'aide notamment d'un appareil permettant de détecter des irrégularités dans le terrain. Sans résultat. Plusieurs témoignages désignaient pourtant ce lieu comme celui où a été fusillé, puis enterré Garcia Lorca.

Aucun commentaire: