A tous les enfants et petits enfants des combattants de l'armée de la République Espagnole,et des forces antifacistes:
Guerilléros,
Brigadistas,
Socialistes,
Communistes,
Anarchistes de la FAI,
Membres du POUM,
Syndicalistes de la CNT
Francs Maçons,
réfugiés de tous
âges, et à tous ceux qui ont combattu pour la Liberté durant la Guerre Civile d' ESPAGNE de 1936, ce blog vous est ouvert pour raconter ou découvrir
LA MÉMOIRE DE NOS PÈRES.


Pour éditer vos documents et témoignages dans ce blog écrivez à l'adresse email ci-dessous, vous pouvez aussi répondre directement dans la rubrique commentaires en fin d'article:
vrann.dansief@gmail.com

LA "RETIRADA"

LA "RETIRADA"
Ils étaient parmis eux...

dimanche 19 septembre 2010

serge.jpg

Ce recueil contient plusieurs dizaines d’articles publiés par le journal de la gauche socialiste de Liège, La Wallonie. Victor Serge (1890-1947) n’est pas un journaliste ordinaire : écrivain d’origine russe né à Bruxelles, anarchiste converti au bolchévisme, haut-fonctionnaire de l’Internationale communiste dans les années 1920, opposant de gauche incarcéré par Staline dans les années 1930, il n’a été libéré par celui-ci que grâce à une campagne internationale de solidarité. Comme l’indique Richard Greeman dans sa préface, ces articles, qui vont « de l’euphorie du Front populaire à la défaite de l’an quarante » constituent une excellente introduction à ces années tragiques et contradictoires.
Qu’il écrive sur le fascisme ou le stalinisme, par exemple, dans un brillant article de 1939 sur le rapprochement idéologique entre Hitler et Staline, sur l’antisémitisme, sur la « constellation des frères morts » ou qu’il fasse les portraits de révolutionnaires russes, italiens ou espagnols assassinés, ses articles sobres et lucides sont toujours portés par une vraie éthique révolutionnaire. Certes, il lui arrive de se tromper comme par exemple lorsqu’il analyse le fascisme et l’antisémitisme racial, les caractérisant comme un « retour en arrière », une « régression au Moyen Âge », apparemment sans comprendre leurs natures profondément modernes. Mais ses papiers sur l’Union soviétique et sur la guerre civile espagnole, où ses sympathies vont au Poum (Parti ouvrier d’unification marxiste) et aux anarchistes proches de Durruti, sont des documents d’une très grande hauteur politique et morale.
Michael Löwy

Agone 372 pages 23 euros

Aucun commentaire: