A tous les enfants et petits enfants des combattants de l'armée de la République Espagnole,et des forces antifacistes:
Guerilléros,
Brigadistas,
Socialistes,
Communistes,
Anarchistes de la FAI,
Membres du POUM,
Syndicalistes de la CNT
Francs Maçons,
réfugiés de tous
âges, et à tous ceux qui ont combattu pour la Liberté durant la Guerre Civile d' ESPAGNE de 1936, ce blog vous est ouvert pour raconter ou découvrir
LA MÉMOIRE DE NOS PÈRES.


Pour éditer vos documents et témoignages dans ce blog écrivez à l'adresse email ci-dessous, vous pouvez aussi répondre directement dans la rubrique commentaires en fin d'article:
vrann.dansief@gmail.com

LA "RETIRADA"

LA "RETIRADA"
Ils étaient parmis eux...

mardi 11 septembre 2012

ÈPOPÈE D'UN RÈPUBLICAIN




    Une histoire vraie :
« Tu me manques » c’est l’enquête, la quête de
vérité d’une petite fille qui se demande ce qui a
bien pu arriver à son grand-père et à sa grandmère.
Pourquoi est-elle née à Paris plutôt qu’à
Barcelone ? Elle désire découvrir ses racines, le
milieu ouvrier du début du 20ème siècle. Elle est
fascinée par leur révolution contre l’ordre
établi, leurs espoirs en ce monde meilleur qu’ils
inventaient.
Joan est bloqué à la frontière. Autour de lui des
milliers d’hommes, de femmes, d’enfants, avec
leur maison sur le dos ou sans rien à peine une
couverture. En quelques jours, cinq cent mille réfugiés passent la
frontière, les autorités françaises sont débordées « les douaniers
hurlaient allez, allez ! c’est les premiers mots qu’on a appris. Les
femmes et les enfants montaient dans des trains, les hommes on ne
savait pas où ils les emmenaient ».
C'est la petite histoire, celle de Joan et Eulalia, qui croise la grande
histoire, la guerre d'Espagne. Joan et Eulalia, avec leur rage de vivre,
lutteront pour rester debout, chacun d'un coté des Pyrénées. « Mon
cher époux, je ne sais pas où tu es mais je t’écris quand même… »
(lettre lue à deux voix en espagnol et en français). La voix de Joan
est celle des camps de concentration d'une France qui s'est vendue
aux nazis. La voix d’Eulalia est celle de l'Espagne de Franco, où elle
est seule avec le fils que Joan n'a pas vu naître.
Une épopée en enfer émouvante dans la quelle l'humour et l'espoir
sauvent des pires situations.
Irma Helou,

Aucun commentaire: