A tous les enfants et petits enfants des combattants de l'armée de la République Espagnole,et des forces antifacistes:
Guerilléros,
Brigadistas,
Socialistes,
Communistes,
Anarchistes de la FAI,
Membres du POUM,
Syndicalistes de la CNT
Francs Maçons,
réfugiés de tous
âges, et à tous ceux qui ont combattu pour la Liberté durant la Guerre Civile d' ESPAGNE de 1936, ce blog vous est ouvert pour raconter ou découvrir
LA MÉMOIRE DE NOS PÈRES.


Pour éditer vos documents et témoignages dans ce blog écrivez à l'adresse email ci-dessous, vous pouvez aussi répondre directement dans la rubrique commentaires en fin d'article:
vrann.dansief@gmail.com

LA "RETIRADA"

LA "RETIRADA"
Ils étaient parmis eux...

jeudi 31 décembre 2009

FELIç ANY NOU A TOTHOM!
FELIZ AÑO NUEVO A TODOS!

mardi 29 décembre 2009

FILM DE TVC3 INEDIT/ ARGELES LA RETIRADA

Camp d'Argelers

Estrenem el documental "Camp d'Argelers" l'any del 70 aniversari de la retirada republicana. Un documental que va més enllà dels tòpics per explicar què va significar realment aquest camp de concentració per a uns cent mil republicans catalans i espanyols que fugien del franquisme. És un document únic que mostra com va ser la vida al camp de concentració republicà, incloent-hi entrevistes a més de vint testimonis directes, imatges d'arxiu i fotografies inèdites, així com escenes dramatitzades de la vida quotidiana al camp.

http://www.tv3.cat/videos/1681659/Camp-dArgelers


vendredi 25 décembre 2009

BONNE ANNEE 2010 A NOS ANCIENS COMBATANTS DE 1936-1945

video

CAGANER: l'unique santon au monde des crèches Catalanes. Bon Nadal.

Menja bé, caga fort !

ISLAM Y LA GUERRA CIVIL ESPAÑOLA

Tema: Historia Isbn: 978-84-9734-206-3
Autor: Francisco Sánchez Ruano
Editorial: La Esfera
Lugar de Publicacion: Madrid
Fecha de Publicacion: 2004
Formato: Cartoné
Paginas: 770
Dimension: 25x17cm
Peso: 1552g
Precio €: 33.00
Descripcion: La leyenda dice que los moros estuvieron del lado de Franco en la guerra civil española y que fueron causantes de todo tipo de atrocidades: saqueos, violaciones, asesinatos... Este libro recoge múltiples testimonios de esos hechos pero demuestra, por ejemplo, que fueron inocentes de crímenes que se les han adjundicado, como la matanza en la plaza de toros de Badajoz, debida a la acción de la Guardia Civil. Además aporta pruebas de cómo unos mil moros participaron en las Brigadas Internacionales y en otras unidades combatiendo en defensa de la II República. Francisco Sánchez Ruano ha realizado más de sesenta entrevistas a ex combatientes, historiadores, políticos y periodistas para mostrarnos el verdadero papel del islam en la guerra. El autor explica por qué los nacionalistas marroquíes desautorizaron la participación de islámicos en el conflicto español para luego apoyar a los franquistas, que concedieron la legalización de los partidos políticos, la libertad de prensa en el Protectorado y que llegaron, incluso, a pagar viajes de musulmanes marroquíes a La Meca. En Islam y guerra civil española encontramos testimonios desconocidos hasta hoy: el del último combatiente vivo del desembarco de Alhucemas en 1925; el de un moro tangerino que luchó en las Brigadas Internacionales, o la declaración del único superviviente republicano de la batalla naval del Estrecho, el 29 de septiembre de 1936, quien informó a Prieto del hundimiento del Ferrándiz.

vendredi 18 décembre 2009

LES RESTES DE FREDERICO GARCIA LORCA INTROUVABLES

Espagne : les restes de Federico Garcia Lorca introuvables

L'exhumation controversée des restes de Federico Garcia Lorca n'a rien donné © Sergio Torres/AP/SIPA

Click here to find out more!
Coup de théâtre en Espagne. Les recherches pour localiser les restes du poète Federico Garcia Lorca, fusillé par les franquistes en 1936, sur un terrain d'Alfacar (près de Grenade) n'ont rien donné, a annoncé vendredi l'autorité régionale d'Andalousie. Ces fouilles avaient été entreprises le 29 octobre dernier à la demande des familles de trois autres personnes qui reposeraient dans la même fosse. Il s'agit de deux anarchistes et d'un maître d'école, Galindo, fusillés par des franquistes en même temps que Lorca en août 1936, un mois après le début de la guerre civile espagnole (1936-1939).

Les recherches n'ont permis de mettre au jour "aucun os, aucun vêtement, aucune douille de balle", a expliqué la responsable des recherches Begoña Alvarez lors de la présentation d'un rapport préliminaire. Ni Garcia Lorca, ni personne d'autre, n'aurait donc été enterré sur le site. Elle a assuré que "toute la rigueur scientifique" avait été employée lors des fouilles "dans le respect des familles concernées". Des zones sur une superficie totale de près de 268 mètres carrés ont été passées au peigne fin, avec l'aide notamment d'un appareil permettant de détecter des irrégularités dans le terrain. Sans résultat. Plusieurs témoignages désignaient pourtant ce lieu comme celui où a été fusillé, puis enterré Garcia Lorca.

jeudi 17 décembre 2009

Je possède un collections de VU, REGARDS, MATCH, L'ILUSTRATION du 6 août 1936 à février 1939 suis à la recherche de n° manquants...

mercredi 16 décembre 2009

LA LINEA P

lundi 7 décembre 2009